Couverture de Une musique pour Madame Lune

Une musique pour Madame Lune

AUTEUR : Philip C. Stead
ILLUSTRATRICE : Erin E. Stead

TRADUCTRICE : Christiane Duchesne
À partir de 3 ans.
32 pages

Tout ce que désire Harriet Henry, c’est de jouer du violoncelle toute seule dans sa chambre. Rien ne la rend plus nerveuse que de penser à jouer devant public. Ainsi lorsque le cri d’un hibou interrompt sa solitude, Harriet s’énerve. Elle lance sa tasse de thé par la fenêtre et frappe par mégarde la lune là-haut dans le ciel.

Étrangement, Harriet et la lune deviennent vite de bonnes amies et passent ensemble une soirée mémorable au cours de laquelle la lune réalise nombre de ses rêves.

Harriet pourra-t-elle trouver le courage de jouer pour madame la Lune?

Philip et Erin Stead signent un autre album si visuellement unique. Un cadeau pour les yeux et un délice pour l’imaginaire!

Thématiques : musique, violoncelle, lune, timidité

Pour les enseignants :

Une belle occasion pour discuter timidité et performance

Télécharger deux documents sur les coulisses de la création de cet album magnifique :

Coulisse un

Coulisse deux

Renseignements supplémentaires

  • ISBN 978-2-924645-47-5
  • Distribué au Canada par dimedia.com et en Europe par harmoniamundilivre.com
20,95 $

★★★★½ « L’importance d’être soi-même sous-tend de façon concrète l’histoire. Les illustrations d’Erin E. Stead, des estampes aux couleurs pastel sur lesquelles on trouve ses crayonnés, transportent le lecteur dans un monde parallèle, suspendu entre ciel et terre, comme en apesanteur. Sublime. »

Marie Fradette, Le Devoir

Quelle merveille que cet album. Emprunt d’une douceur rare, d’une très grand poésie, il nous entraîne à la découverte de la jeune Harriet qui si elle joue merveilleusement bien du violoncelle, n’aime pas le faire devant quelque public que ce soit. Cette volonté d’être seul et une imagination fertile, vont lui permettre de s’évader et de faire la connaissance de Madame la Lune pour qui au final elle acceptera de jouer. Tout fonctionne dans cet album la typographie et la mise en page sont à l’unisson de cet texte fort et fragile à la fois et les illustrations sont d’une rare sensibilité. Les traits de crayons partagent les pages avec des couleurs pastels qui n’apportent aucune mièvrerie bien au contraire. Peu à peu on plonge dans l’univers créé par Harriet et on ne sait plus très bien où est la réalité. Mais cela n’a aucune importance parce qu’on aime son dialogue avec la lune, ce qu’il en découle et l’histoire merveilleuse qu’il nous raconte. C’est beau, c’est chaud, cela coule dans les veines comme un délicieux charme envoutant ! Magique !

Jean-Luc http://librairiesandales.hautetfort.com/archive/2021/09/02/une-musique-pour-madame-lune-6335197.html

Cet album, c’est un petit écrin de poésie qui aborde des sujets qu’on voit peu souvent : la timidité et la confiance en soi. A travers un texte tout en métaphore, où un lien entre une petite fille et la lune s’établit, l’auteur nous parle d’oser, de prendre confiance, et j’ai beaucoup aimé ça. Les illustrations sont superbes, dans les tons pastels, et le grand format de l’album et très agréable (surtout pour la lecture à voix haute). Selon moi, cet album parlera davantage aux enfants à partir de 8 ans. Il y a un côté presque philosophique derrière l’histoire qui, certes, me plait beaucoup, mais demande discussion et explications. Je vous le recommande si vous aimez ce type d’histoire, c’est vraiment très très beau et ça vaut clairement le coup d’œil !

http://www.bykimysmile.com/2021/09/04/lire-avec-les-plus-petits-43/

Une jolie fable sur l'importance d'être soi, de se faire confiance, respecter ses envies, voilà ce que nous offre "Une Musique pour Madame Lune" écrit par Philip C. Stead et illustré par Erin E. Stead récemment paru aux éditions D'eux. Le trait fin et aérien, d'une douceur incomparable, s'allie à la perfection avec cette ode à la timidité, entre pudeur et poésie.

https://www.instagram.com/p/CTPz8PSqp0z/

Un très bel album qui invite à parler de la timidité.

https://www.instagram.com/p/CTcBYYTigJx/

Si la lune a toujours inspiré les poètes, les chanteurs, les jardiniers et les astrologues, elle demeure pour les enfants un personnage sympathique dans les contes. Avec cet album illustré « Une musique pour Madame Lune », se croisent l’intégrité d’une jeune musicienne et la solitude de la lune, si loin de tout. Harriet refuse de jouer du violoncelle en public malgré le souhait de ses parents. C’est seule dans sa chambre qu’elle préfère s’isoler avec sa musique. Mais quelle circonstance va lui permettre de venir en aide à la lune et peut-être de l’accepter comme son public unique ? C’est toute cette poésie sortie d’une imagination un peu particulière qui vous le dira.

Triage FM mercredi 8 septembre 2021

Un album tellement apaisant visuellement en ce lundi soir avec de douces illustrations aux couleurs pastel et de magnifiques crayonnés Une histoire qui nous fait voyager de la lune à la terre, où Harriet nous montre son courage et sa volonté de jouer du violoncelle malgré sa timidité Une belle occasion pour discuter de la foi de croire en soi et de surmonter ses peurs pour accomplir ses passions…

https://www.instagram.com/p/CTxkvYEqPD-/

Doué de parole, l’astre céleste est frappé d’une mélancolie sans retour, que magnifient les peintures sur bois de l’illustratrice américaine Erin E Stead, associée à son scénariste de mari, Philipp C. Stead. On pense fortement à Maurice Sendak (Max et les Maximonstres) dans cet hymne à l’indépendance et aux rêveries enfantines.

Frédéric Potet et Clara Georges, Le Monde, 20/09/2021

Il s'agit d'un très bel album jeunesse, tout en douceur et poésie.

Booksetboom https://www.instagram.com/p/CUCX1tLqK59/

Philip et Erin Stead nous emmènent à nouveau dans un monde imaginaire et poétique, avec un texte sobre et harmonieux, des illustrations délicates et des personnages qui me rappellent ceux des livres illustrés qu’avaient mes grands-parents, avec entre autres cette lune ronde, à la lueur douce et au visage humain. Une jolie promenade au clair de lune, onirique et sensible, qui devrait plaire à tous les enfants discrets et rêveurs.

https://www.lesmondesdeninon.com/2021/09/une-musique-pour-madame-lune-album.html

Cet album est une vraie promenade onirique. Rencontrant tour à tour un ours chapelier ou un morse pêcheur, Harriet s'ouvre petit à petit et se lie d'amitié avec Madame Lune. Il y a un petit quelque chose d'Alice au pays des merveilles ou de Max et les maximonstres dans cet album. À aucun moment on ne saura si l'aventure d'Harriet est réelle ou s'il s'agit d'un songe mais la promenade est douce et poétique, on se laisse donc porter par cette histoire tendre. Les illustrations, tellement délicates, renforcent cette impression d'être dans un songe merveilleux. Honnêtement, je suis bien incapable de dire quelle est la morale de l'histoire ni même s'il y a un message derrière ce texte mais j'ai beaucoup aimé ce côté un peu étrange et vaporeux. Certains albums nous parlent sans que l'on ne sache réellement pourquoi... L'ours à bonnet n'est sûrement pas étranger à mon appréciation. Cette illustration est tellement jolie que je voudrais pouvoir l'accrocher dans mon salon. Un titre tout en poésie, une drôle d’aventure.

https://demoisellesdechatillon.blogspot.com/2021/09/une-musique-pour-madame-lune.html

Cet album jeunesse est un magnifique voyage tout en douceur et poésie. J’ai été bercé par les mots de l’auteur et les illustrations de la dessinatrice m’ont émerveillé. On se laisse très facilement emporter dans cette singulière aventure qui a tout pour nous toucher. Ces quelques pages ont été un vrai délice à lire et relire. Je ne peux que vous inviter également à partir aux côtés de Harriet pour aider Madame Lune à retrouver sa place initiale. A découvrir !

https://booksetboom.blogspot.com/2021/09/une-musique-pour-madame-la-lune-de.html

Dans cet album dans lequel la lune dévoile sa face cachée, une musicienne timide se fait une amie inattendue...

Idéal Layette #192

Cet album parle des rêves et d’espoir, mais aussi de faire face à sa timidité, Harriet aide la Lune à réaliser ses rêves alors est-ce que la jeune Harriet trouvera elle aussi ce courage ? Le crayonné et les couleurs froides qui évoquent la nuit apportent à cet album la mélodie qu’on peut deviner en fond. Un doux album sur la possibilité de réussir, sur la réalisation de ses rêves et sur une amitié improbable.

http://untitledmag.fr/un-deux-trois-lire-des-albums-jeunesse/

Crayonnés sur des aplats de couleur légers, les dessins de l’album ont un peu la tonalité jaunie des ouvrages publiés autrefois par les éditions du Rouergue. Ils ne manquaient pas de charme, d’ailleurs Et ils donnaient à certains lecteurs d’intenses envies de dessiner. Le trait est à la fois dépouillé, soigné et enfantin. Dès le début de l’histoire, on comprend qu’il est question de vie rêvée. A travers le prisme des affabulations de Harriet, les accents les plus marqués de sa personnalité nous parviennent, démultipliés. Si on s’en donne la peine, on devine aussi ce qui n’est pas dit : qu’elle est perdue et fragile, isolée dans son monde. Sans en avoir conscience, elle met en situation ce qui la préoccupe le plus : jouer de son « instrument » devant un public. C’est à dire exister au milieu des autres. Avec une naïveté et une candeur un peu appuyée, Une musique pour Madame Lune explore la délicate thématique de la place à se construire dans le monde. Et de la fragilité psychique qui a besoin d’être secourue.

https://www.culturopoing.com/livres/la-creme-de-la-creme-chroniques-albums-jeunesse-septembre-novembre-2021-1ere-partie/20211115

Quelle merveille que cet album. Emprunt d’une douceur rare, d’une très grand poésie, il nous entraîne à la découverte de la jeune Harriet qui si elle joue merveilleusement bien du violoncelle, n’aime pas le faire devant quelque public que ce soit. Cette volonté d’être seul et une imagination fertile, vont lui permettre de s’évader et de faire la connaissance de Madame la Lune pour qui au final elle acceptera de jouer. Tout fonctionne dans cet album la typographie et la mise en page sont à l’unisson de cet texte fort et fragile à la fois et les illustrations sont d’une rare sensibilité. Les traits de crayons partagent les pages avec des couleurs pastels qui n’apportent aucune mièvrerie bien au contraire. Peu à peu on plonge dans l’univers créé par Harriet et on ne sait plus très bien où est la réalité. Mais cela n’a aucune importance parce qu’on aime son dialogue avec la lune, ce qu’il en découle et l’histoire merveilleuse qu’il nous raconte. C’est beau, c’est chaud, cela coule dans les veines comme un délicieux charme envoutant ! Magique !

Jean-Luc http://librairiesandales.hautetfort.com/archive/2021/11/22/selection-noel-2021-sandales-jeunesse-une-musique-pour-madam-6348732.html

Choisir un bonnet pour Madame Lune chez le chapelier, em- prunter une barque chez le pêcheur pour l’emmener promener sur le lac, la ramener tout là-haut dans le ciel avec l’aide du hibou, et jouer du violoncelle pour la lune tout seule (mais interdit d’applaudir !) sont toutes les aventures rêvées de Harri que le trait délicat de Erin Stead pose sur des fonds de couleur presque vaporeux. Pour les rêveurs, les musiciens et ceux qui savent qu’il faut aussi s’apprivoiser soi-même pour oser être regardé par les autres.

La sélection Arple #55 nouveautés 2021

Dans cet album, Philip et Erin Stead, tous deux titulaires de prix prestigieux, mettent tout leur art et toute leur complicité au service de ce récit d’apprentissage singulier et poétique. L’illustration d’Erin Stead, crayonné sur estampe, joue de la clarté particulière de la lune pour éclairer avec douceur cette histoire de fillette effarouchée par la lumière vive du monde réel, et qui préfère se réfugier dans un univers qu’elle crée à sa mesure et à sa convenance. Grâce à cette rencontre magique avec l’astre des nuits, qui a déjà sauvé bien des âmes comme on le découvre au fil du récit, l’enfant va se défaire de ses peurs – peur de l’autre, peur de l’inconnu, peur de la lumière – et entrouvrir la porte de sa vie en jouant du violoncelle. Philip Stead rend hommage au monde secret de l’enfance, en lui ménageant quelques pistes pour que chacun ouvre son cœur et s’épanouisse. Un merveilleux album sensible et bienveillant.

https://www.ricochet-jeunes.org/livres/une-musique-pour-madame-lune

Un très joli livre qui allie musique et amitié, nous parle de timidité et de partage de soi.

https://www.instagram.com/p/CXFGdV4K8Ei/

Cette histoire poétique va te faire vivre une nuit magique !

Magazine Youpi, 9 juin 2021

Philip et Erin Stead sont mari et femme. Ils vivent dans une ancienne ferme aux États-Unis dans une région côtière à l’environnement doux et calme. Et cela se ressent dans ce magnifique album tendre, délicat, tout en douceur. Le texte poétique de Philip nous emmène dans un monde qu’on aimerait visiter. Les illustrations d’Erin sont de toute beauté, fines et douces. Sa technique : l’estampe en commençant par l’impression des couleurs sur feuille acrylique suivi du crayonné si précis et juste.

Libbylit No 147 Déc 2021- Jan-fév 2022

Une ballade pleine de douceur et de poésie qui évoque la timidité, la confiance en soi, l'importance d'être soi-même mais aussi l'imagination et l'enfance, le rêve et l'espoir ! Harriet possède une grande imagination et a le pouvoir de créer son petit univers. Les illustrations aux couleurs pastel sont pleines de délicatesse.

https://www.instagram.com/p/CYmP2vsqptn/

En fait, l’histoire de Harry est si joliment articulée que l’invraisemblance des évènements s’accommodent d’une certaine logique. Dès que le lecteur plonge dans l’imaginaire de la petite fille, il se laisse volontiers entraîner dans des péripéties pleines de fantaisie et de poésie. Cet univers si particulier est illustré toute en finesse au crayon noir et de couleur. Les surfaces sont traitées avec légèreté au pastel et créent une atmosphère impalpable, douce, d’un autre monde. Une véritable évasion.

Chantal Cession https://blog.lesati.be/2022/01/26/philip-c-stead-erin-e-stead-une-musique-pour-madame-lune-d2eux-2021/

Une magnifique histoire, toute en subtilité, qui nous parle de musique, de solitude, d’amitié et de beauté. Magique !

KlesiaMag_639_P24-25_Temps-Libre_Enfance

L'album propose une histoire sur l'amitié, le droit de décider, la poésie de l'interprétation et le dépassement de ses propres peurs. Le texte, composé de différentes polices, alterne dialogues et voix d'un narrateur omniscient. Les images d'Erin Stead, récompensées de la médaille Caldecott, représentent des scènes poétiques des espaces et des personnages de cette histoire. Son trait précis et réaliste est fait à l'aide de crayons et d'estampage. L'artiste représente d'excellents moments de lumière qui capturent l'atmosphère de la nuit, du calme et du sommeil souhaité.

Cristina Correro https://livrjeun.bibli.fr/index.php?lvl=notice_display&id=36321

Quand une jeune violoncelliste timide croise la route d'un astre bienveillant, ça donne une histoire pleine de rêveries et de petites leçons de vie sur comment se satisfaire des petits bonheurs, aller au devant des autres en mettant de côté ses peurs...
Oui, Henrriet alias Harri a bien grandi en une nuit 
Et que dire des délicates illustrations ? Un coup de crayon qui traduit toute la délicatesse onirique de cet univers, à base de vert d'eau, gris bleuté, jaune lunaire et quelques ombrages rouge orangés qui font écho aux joues qui rougissent chez la jeune héroïne... C'est doux, c'est élégant, séduisant ...

https://www.instagram.com/p/CbF9oQ6sd4U/

Crayonnés sur des aplats de couleur légers, les dessins de l’album ont un peu la tonalité jaunie des ouvrages publiés autrefois par les éditions du Rouergue. Ils ne manquaient pas de charme, d’ailleurs Et ils donnaient à certains lecteurs d’intenses envies de dessiner. Le trait est à la fois dépouillé, soigné et enfantin.A travers le prisme des affabulations de Harriet, les accents les plus marqués de sa personnalité nous parviennent, démultipliés. Si on s’en donne la peine, on devine aussi ce qui n’est pas dit : qu’elle est perdue et fragile, isolée dans son monde. Sans en avoir conscience, elle met en situation ce qui la préoccupe le plus : jouer de son « instrument » devant un public. C’est à dire exister au milieu des autres. Avec une naïveté et une candeur un peu appuyée, Une musique pour Madame Lune explore la délicate thématique de la place à se construire dans le monde. Et de la fragilité psychique qui a besoin d’être secourue.

https://www.culturopoing.com/livres/la-creme-de-la-creme-chroniques-albums-jeunesse-septembre-novembre-2021-1ere-partie/20211115

Les illustrations, de belles estampes pastel, transportent le lecteur dans un monde en apesanteur, suspendu entre ciel et terre. Pas de CD avec cet album, mais, en feuilletant les dernières pages, on écoutera avec bonheur une interprétation de Bach, jouée au violoncelle bien sûr !

https://www.dropbox.com/s/wdz3ija5j86avwr/JDA-Une%20musique%20pour%20Madame%20lune.PDF?dl=0

Des graphismes magnifiques et qui dégagent une forme de mélancolie, des textes poétiques et légèrement oniriques pour nous compter une histoire de solitude.

https://www.instagram.com/p/CeQKVdRqpRP/
Page intérieure du livre Une musique pour Madame LunePage intérieure du livre Une musique pour Madame LunePage intérieure du livre Une musique pour Madame Lune

Nos partenaires

Conseil des arts du CanadaMinistère du Patrimoine Canadien