Couverture de Le jardinier qui cultivait des livres

Le jardinier qui cultivait des livres

AUTEURE : Nadine Poirier
ILLUSTRATRICE : Claude K. Dubois
À partir de 5 ans.
32 pages

Nadine Poirier raconte ici, avec des mots tendres et choisis, une rencontre entre un jardinier et une jeune fille. Lui, seul, à cultiver des livres.

Elle, seule, sans parents.

Leur rencontre changera leur vie à tout jamais. Et d’une certaine façon, la façon de regarder des lecteurs.

Illustré avec tendresse par la grande Claude K. Dubois, ce livre se veut un éloge à la paternité et à la lecture. Si les deux étaient liés?

Thématiques : lecture, paternité, empathie, solitude.

Distinction

  • Prix de littérature Gérald-Godin, 2017

Renseignements supplémentaires

  • ISBN ISBN 978-2-924645-07-9
  • Distribué au Canada par dimedia.com
  • Lauréat du Prix de littérature Gérald-Godin 2017
  • Distribué en Europe par Harmonia Mundi
13,00 €

« Voici une magnifique histoire sur le pouvoir des livres et sur l’importance de la lecture. Nadine Poirier signe un texte fort et empreint de poésie, alors que les illustrations de Claude K. Dubois, dans les teintes pâles et le dessin aux contours flous qu’on lui connaît, viennent donner vie aux personnages. Un album incontournable et un gros coup de cœur! »

Pierre-Alexandre B., Librairie Monet

« Cet album est une petite pépite . Au travers d’illustrations d’une infinie douceur l’auteur nous livre une histoire extrêmement touchante. Celle d’un vieil homme solitaire, un peu marginal rejeté par les autres et qui se croit incapable de s’occuper d’une petite fille. Grâce à cette petite fille il finira par comprendre qu’il a autant besoin d’elle qu’elle n’a besoin de lui et leur amour pour les livres ne fera que renforcer leurs liens. »

Nathi Lit

« Un album magnifique qui gonfle notre coeur de joie lorsqu’on le termine. Une histoire pour les amoureux des livres mais qui parle aussi d’adoption, du temps qui passe, de soin… d’amour tout simplement. »

Bobetjeanmichel.com

« Les images dégagent une douceur qui se lie finement au texte de Nadine Poirier. Cette histoire d’amitié saura toucher le lecteur autant que des classiques tels que Je t’aimerai toujours de Munsch. »

Émilie Bolduc, Le Fureteur

« C'est une histoire tout en finesse, autant dans l'illustration que dans le récit. Il est un jardinier solitaire qui a le pouce livresque : sur la terre dont il prend grand soin, il cultive des livres de toutes sortes. Elle est une petite fille sans parents qui peut passer des heures à bouquiner. Elle atterrit un jour dans la cour du jardinier, qui ne sait que faire d'une enfant. Les deux solitudes se rencontrent, s'apprivoisent, finissent par se comprendre. Livre tout doux, tout tendre, Le jardinier qui cultivait des livres traite autant du bonheur partagé de la lecture que de l'enracinement des sentiments. Au surplus, la délicatesse du trait de crayon, à la manière d'esquisses, traduit très joliment l'original récit. »

Karine Tremblay, La Tribune

« Comment une bibliothécaire pourrait résister à cet album? Délicatesse, finesse et poésie sont ici au service de cet hommage aux livres, aux vertus de tous ses genres. L’idée qu’il existe un livre pour chacun de nous, si on accepte d’ouvrir nos esprits à l’inconnu et à la nouveauté, guide le récit. Les douces pages de garde de Claude K. Dubois donnent envie de plonger immédiatement au cœur de cette lecture. [ ... ] À mettre entre toutes les mains, à lire haut et fort. Semez avec bonheur! »

Marie-Pascale Morin, bibliothécaire

Ce dernier livre est un énorme coup de cœur pour moi. Cette histoire d’une rencontre un peu improbable est d’une douceur infini, le texte comme les illustrations. Un jardinier, passionné de livres, embête les gens du village avec ses récits et se retrouve à vivre seul et isolé. Une petite fille, passionnée de documentaires et sans parents, dérange également les gens du village. Cette petite fille finira par séduire ce vieil homme solitaire et chacun se nourrira de l’autre. Un hymne à l’amour universel, à la passion des livres et de la lecture, aux rencontres improbables et au respect de l’autre. Un ouvrage magnifique.

https://www.mamansurlefil.fr

C’est l’histoire d’un jardinier, différent. Et d’une petite fille, sans parents. Tous deux solitaires. Et amoureux des mots et des livres. Il aime les récits, elle, les documentaires. Il la trouve un jour, blottie, parmi les livres qu’il fait pousser. Elle le découvre alors, éblouie. Au village, les gens ne veulent plus écouter les histoires du jardinier ni les connaissances de la fillette. L’homme ne sait pas s’y prendre. Les enfants, il ne connaît pas. Mais en entendant sa voix, il se laisse bercer et savoure l’instant. Qu’est-ce qu’elle est heureuse, là, face à cet éleveur de livres! Peut-être pourrait-il la faire pousser comme il fait pousser ses livres… pense-t-elle. D’abord étonné, puis embarrassé, il finit par saisir la petite par la taille et la soulève contre lui pour la planter… leurs deux cœurs battent alors à l’unisson. De l’eau des fruits des légumes, des lectures une couverture, une épaule pour poser sa tête, de la bienveillance du partage des oreilles attentives… et voilà que naissent une fille et son père. Un album d’une douceur infinie sur le pouvoir immense des livres, l’empathie et la paternité, merveilleusement illustré par le trait léger tendre et lumineux de Claude K. Dubois.

https://lesmotsdelafin.wordpress.com

Un récit un peu…capillotracté : un jardinier chassé du village parce qu’il veut toujours raconter des histoires aux gens, une fillette qu’on se refile tant elle dérange, pourquoi ? elle lit tout le temps !… je connais des bibliothécaires et autres parents qui l’adopteraient bien par les temps qui courent!! Bien sûr, il y a cette jolie description du jardinier qui cultive des livres dans son jardin, mais le dialogue surréaliste à l’issue duquel il va planter la fillette pour la faire pousser elle aussi vous laisse perplexe ?… Certes, on sourit à voir se dessiner cette nouvelle paternité ou adoption : qui adopte qui ? On passe ainsi du farfelu au symbolique et les dessins de Claude K Dubois n’y sont pas pour rien, suggèrent, sans jamais rien qui pèse… L’ouvrage est paru en 2016 au Canada.

https://www.nvl-larevue.fr Claudine Charamnac Stupar

Histoire originale, qui commence en douceur, pour nous embarquer dans sa fantaisie, et nous faire vivre de belles émotions... Fait réfléchir aussi, sur la paternité et l'importance de la lecture! C'est l'histoire d'un vieux monsieur qui est chassé de son village parce qu'il lit trop de livres! Bientôt une petite orpheline vient toquer à la porte de sa nouvelle demeure... Grande qualité de récit et d'illustration qui se mêlent à merveille et transcendent l'aventure! La richesse du vocabulaire est aussi à souligner.

Livres Préférés de mes Enfants @sosolivresenfants

Il y a des livres qui nous marquent pour un long moment. Le jardinier qui cultivait des livres est de ceux-là. Ce livre fait l’éloge de la lecture, il plait à tous, petits et grands. L’amour des livres est merveilleusement représenté autant dans le texte que dans les illustrations. C’est un album délicat, tendre et tellement poétique. Je suis très heureuse d’avoir pu découvrir cette jolie histoire d’amitié et j’espère qu’elle vous séduira tout autant que moi après avoir lu ces quelques mots. Le jardinier qui cultivait des livres Résumé : Un jardinier, passionné des livres, aime raconter des histoires aux gens de son village. Malheureusement, ces derniers ne sont pas réceptifs, ils n’aiment pas être dérangés et ils finissent par le chasser du village. Dans sa nouvelle demeure reculée, le jardinier fait pousser des livres. À ses yeux, sa culture est un trésor. Un matin, dans son jardin, le jardinier solitaire rencontre une petite fille sans parents. Cette dernière aimerait être accueillie, mais le jardinier craint qu’elle ne trouble sa tranquillité. Au fil des pages, ces deux amoureux des livres se livrent et se complètent. Ils s’apportent mutuellement du positif dans leur vie. La petite fille aimerait vraiment rester auprès du jardinier, elle insiste, mais il ne change pas d’avis. Elle a alors une idée lumineuse. Une idée qui semble tout droit sortie d’un de ses livres. Le pouvoir des livres. La suite de l’histoire est tellement belle. Elle donne à réfléchir à comment on peut prendre soin des autres. Le jardinier prend, en quelque sorte, le rôle du papa. Il fait preuve d’une grande attention, de tendresse et de générosité. J’aurais aimé vous en dire davantage ici, j’aurais aimé que vous vous rendiez vraiment compte de la beauté de cette histoire, à quel point elle est merveilleuse et émouvante. Je pense cependant qu’il est primordial que vous découvriez la suite et la fin de l’histoire par vous même Croyez-moi. Vous ne serez pas déçus. Je préviens les âmes sensibles qu’il est fort possible que vous versiez une petite larme. illustrations Le jardinier qui cultivait des livresHistoire d'amitié pour les enfantsdessin de l'amitié naissante entre la fillette et le jardinierdessin calin tendre Les illustrations sont tout aussi délicates que le texte, les deux se lient pour former une histoire d’une tendresse infinie. Dans cet album, j’ai également apprécié la richesse du vocabulaire, les enfants découvrent de nouveaux mots (captivants, inestimable, méticuleusement, voguer, souillés, désinvolte…). J’ai déjà lu Le jardinier qui cultivait des livres de nombreuses fois avec mes filles et je ne m’en lasse pas. Elles partagent d’ailleurs avec moi cet immense coup de cœur pour cet ouvrage.

https://www.lepaysdesmerveilles.com Doriane

C'est l'histoire d'une rencontre entre un jardinier et une petite fille.. Lui cultive des livres, elle est seule... Sans parent... "À l'oreille du jardinier elle souffla.: -Maintenant, vous savez prendre soin des enfants. -Tu m'aideras à faire pousser des encyclopédie et des documentaires ? Demanda le jardinier. " Un livre touchant et poétique, les illustrations sont sublimes, délicates et douces. Le vocabulaire est riche, les mots méticuleusement choisis. Une petite parenthèse enchantée qui aborde des thèmes forts: la lecture, la paternité, l'empathie et la douceur. La découverte dans le même temps pour nous d'une superbe @editionsdeux

https://www.instagram.com/p/CCaPhYShBp8/?utm_source=ig_web_copy_link

Rien qu’en lisant le titre de cet album j’ai su que j’allais l’adorer. Je ne savais pas du tout à quoi m’attendre à la lecture et mes espérances étaient très hautes . Et bien je n’ai pas été déçue. « Nadine Poirier raconte ici, avec des mots tendres et choisis, une rencontre entre un jardinier et une jeune fille. Lui, seul, à cultiver des livres. Elle, seule, sans parents. Leur rencontre changera leur vie à tout jamais. Et d’une certaine façon, la façon de regarder des lecteurs. » Cet album est une petite pépite . Au travers d’illustrations d’une infinie douceur l’auteur nous livre une histoire extrêmement touchante. Celle d’un vieil homme solitaire, un peu marginal rejeté par les autres et qui se croit incapable de s’occuper d’une petite fille. Grâce à cette petite fille il finira par comprendre qu’il a autant besoin d’elle qu’elle n’a besoin de lui et leur amour pour les livres ne fera que renforcer leurs liens. Ce livre traite à merveille de la peur de la différence mais aussi de l’amour et des livres . Cet album m’a beaucoup touché tant par le propos que par les illustrations qui le rendent très poétique . C’est un très gros coup de cœur. N’hésitez pas à le lire . Il vous plongera dans un univers d’amour et de tendresse. A lire dès 5 ans.

https://nathilit.wordpress.com/2020/06/05/le-jardinier-qui-cultivait-des-livres/

C’est jardinier d’un genre bien particulier que nous rencontrons ici. En effet, il ne cultive pas de fruits ni de légumes mais des livres. Dans son jardin il fait en effet pousser des romans, des albums, des bandes dessinées et des livres d’aventure. Ce qu’il aime par-dessus tout c’est partager ces histoires avec les gens de son village. Mais ces derniers, peu sensibles à ses lectures, l’ont chassé. Désormais, exilé dans une vallée éloignée, il continue ses cultures de livres et en découvre chaque soir un nouveau, lequel lui tient compagnie et apaise sa solitude. Jusqu’au jour où une petite fille orpheline trouve refuge dans ses plantations de livres. Et si c’était l’occasion d’unir leurs solitudes autour d’une même passion? Un texte sensible et des illustrations superbes J’ai découvert récemment les éditions D’Eux émerveillée par leur ligne éditoriale, tant par la qualité des textes que par la magnificence des illustrations. Attendez-vous donc à ce que je vous reparle sans tarder d’autres ouvrages de cette merveilleuse maison d’édition. C’est une histoire indiciblement émouvante que nous offre Nadine Poirier. Avec beaucoup de finesse, de sensibilité, elle évoque le pouvoir merveilleux des mots, des livres, de la lecture. Ou comment voyager, apprendre, se sentir moins seul, se divertir grâce aux livres. Mais pas seulement. Avec la rencontre entre le jardinier solitaire et la jeune orpheline, elle aborde le sujet de la paternité. Qu’est-ce que devenir père ? Que signifie s’occuper d’un enfant ? Les liens du sang sont-ils les seuls qui comptent? Des thèmes superbement mis en valeur par les magnifiques illustrations de Claude K. Dubois. Ce sont en effet des aquarelles d’une douceur infinie qui habillent le texte et le mettent en valeur. Vous l’aurez compris ce livre pour enfants est un énorme coup de cœur. Je ne saurais que trop vous conseiller de l’offrir à vos enfants, aux enfants de vos amis et pourquoi pas à vous, grand enfant que vous êtes resté?

Karine Fléjo https://leschroniquesdekoryfee.wordpress.com/2020/07/15/le-jardinier-qui-cultivait-des-livres-nadine-poirier-et-claude-k-dubois/

C'est l'histoire d'un jardinier pas comme les autres, qui cultive des légumes mais aussi des livres. Sa rencontre avec une petite orpheline va changer leur vie à tous deux. Il y a une tendresse infinie qui se dégage des dessins de Claude Dubois, et qui accompagne avec bonheur le doux récit de Nadine Poirier. Un superbe duo, à l'image des deux personnages de l'album. Une fable qui se déguste avec les mots et avec les yeux.

https://lu-cieandco.blogspot.com/2020/07/les-editions-quebecoises-deux-arrivent.html

Et si vous vous retiriez du monde pour aller, dans une vallée éloignée et un jardin foisonnant, cultiver… des livres ? C’est ce qui constitue le quotidien du personnage principal de cet album qui parlera aussi bien aux enfants qu’à tout grand lecteur. Le jardinier, chassé par le village où il vivait avant, coule une vie paisible… Jusqu’au jour où, tout sourire et de terre recouverte, une petite fille sans parents surgit entre deux feuilles de son jardin. Cette rencontre, qui va doucement et profondément les changer, est le sujet de ce livre intergénérationnel qui parle d’humains, de connaissances, de famille et d’histoires. Nous avons interrogé son autrice, Nadine Poirier et son illustratrice, Claude K. Dubois, dont vous avez très certainement déjà croisé le trait en littérature jeunesse.

Nathan Lévesque https://www.babelio.com/article/1356/Nadine-Poirier-et-Claude-K-Dubois--cultiver-les-

Si vous recherchez un livre plein de douceur et de tendresse, c'est bien celui-là qu'il vous faut ! Il est doux par les mots, doux par les illustrations, il ressemble à une mélodie. Un jardinier passionné de livres est chassé du village afin de ne plus déranger les habitants. Il partit dans une vallée éloignée, pour faire pousser des livres dans son jardin. Le jardinier enfouissait des mots dans la terre, les arrosait méticuleusement, les fertilisait... Un matin, il découvrit une petite fille, cachée entre les livres, elle aussi chassée par les villageois, car elle lisait tout le temps et ça les énervait...

https://www.instagram.com/p/CBnw6V_lBOU/

Dans cet album, on fait la rencontre d'un vieil homme chassé par les habitants de son village parce qu'il dérange fortement en leur racontant des histoires. Le voilà donc isolé dans sa maison, au milieu de ces livres qu'il chérit tant. Il enfouit des mots dans son grand jardin pour y faire pousser des romans qu'ils dévorent les uns après les autres. Il s'arme de patience et d'amour. Puis un beau jour, débarque dans sa vie une orpheline, elle aussi rejetée par les autres... Les premières pages nous plonge aussitôt dans une lecture des plus touchantes. Par ses mots, par ses illustrations à l'aquarelle tout en finesse. Parce qu'ils sont différents, le vieil homme et l'enfant sont rejetés par le reste du village et on sent que leur rencontre fera des merveilles, malgré les réticences du vieil homme un peu ronchon qui n'y connaît pas grand chose aux enfants. C'est une certitude, ils ont tous les deux beaucoup de choses à s'apprendre. On tourne les pages avec une certaine émotion. Ils se laissent tous les deux facilement porter, captiver par leurs lectures et l'auteure et l'illustrateur arrivent parfaitement à nous transmettre ce petit bonheur. C'est tout simplement merveilleux de découvrir ce vieil homme et cette enfant réunis autour des livres, qui apprennent à prendre soin l'un de l'autre. Verdict : Il s'agit là d'un album tendre et émouvant à mettre dans les mains de tous les amoureux des livres. Il évoque avec simplicité la solitude, le partage et l'amour autour de deux personnages terriblement attachants. De chaque dessin à l'aquarelle ressort beaucoup d'émotions et on ne peut terminer la lecture qu'avec un grand sourire.

https://revesurpapier.blog4ever.com/le-jardinier-qui-cultivait-des-livres-de-nadine-poirier

Une histoire qui nous conte joliment l’importance de la lecture et le pouvoir de livres. Un jardinier passionné de livres aimait raconter des histoires aux gens de son village ; il frappait même de porte en porte, à toute heure, pour lire ses extraits préférés. C’est sympathique mais ça peut aussi user, si bien qu’il se fit chasser du village. Aussi dans sa nouvelle maison éloignée, il enfouissait des mots dans la terre de son jardin et faisait pousser des romans, des albums, des BD. Un matin, il découvrit une petite fille sous un voile, vêtements souillés, pieds nus mais souriante. Où sont tes parents ?" Je n’ai pas de parents. Les gens du village m’accueillent à tour de rôle mais jamais longtemps. Ils trouvent que je dérange." Notre jardinier n’avait nulle envie qu’on vienne troubler sa paix. Tu sais je lis tout le temps. Au fait vous saviez que lez crapauds grandissent toute leur vie ?", lance désinvolte la fillette. On est un peu dans une ambiance à la Ernest et Célestine, avec l’un qui épaule et valorise l’autre, et notre jardinier qui fait déjà des choses extraordinaires, en fera d’autres et ira au-delà de ce qu’il pense savoir faire grâce à la fillette. Et oui, il comprend aussi qu’il est capable de s'occuper d’un enfant.

https://www.franceinter.fr/emissions/l-as-tu-lu-mon-p-tit-loup/l-as-tu-lu-mon-p-tit-loup-06-septembre-2020

Nadine Poirier nous raconte une histoire formidable. Celle d’un vieux monsieur passionné d’histoires et de récits en tout genre qui fut chassé de son village par des villageois lassés qu’il les dérange à toute heure du jour et de la nuit pour leur raconter des histoires. Depuis il vit seul au fond d’une vallée où il cultive fruits, légumes et livres. Et là, seul, il adore raconter des histoires à voie haute, des récits qui font peur, qui transportent et qui font rêver aussi. Un matin, pourtant en soulevant la bâche qu’il a soignent mises en place pour protéger ses cultures pendant la nuit, il trouve une petite fille. Elle va changer sa vie, car elle aussi elle aime les livres et puis elle aussi, elle a été chassée du village parce que les gens ne supporte plus qu’elle lise tout le temps. Et puis elle est particulière, car elle aime aussi les documentaires. Tiens c’est étrange se dit le vieux monsieur, je n’en ai jamais fait pousser. Alors ces deux là vont s’apprivoiser et nous permettre de vivre une belle histoire à leurs côtés. Une histoire de solitude, de différence, de cultivateur de livres merveilleuse, celle de l’enfance aussi qui ne demande qu’à être aimée et protégée font de cet album un livre à part, merveilleusement illustré par tout le talent qu’on connaît à Claude K. Dubois qui donne à l’album une patte douce et subtile entre rêve et réalité. Un album merveilleux à découvrir.

http://librairiesandales.hautetfort.com/archive/2020/09/08/le-jardinier-qui-cultivait-des-livres-6261934.html

Que d'émotions dans cet album ! C'est l'histoire d'un homme passionné par les livres qui a voulu partager son amour des mots avec les autres mais s'est retrouvé seul, à l'écart du reste du monde. C'est l'histoire d'une petite fille seule qui aime aussi les livres et cherche un peu de compagnie... Bien que très différents, ces deux-là vont se rapprocher grâce à leur goût commun pour la lecture. On assiste avec émotions à cette jolie rencontre pleine de pudeur et de délicatesse... Il y a beaucoup de tendresse et de poésie, aussi bien dans le texte que dans les illustrations. Que c'est beau ! C'est un livre qu'on a envie de lire tout doucement, en chuchotant, car on ne voudrait pas déranger. On ne voudrait pas gêner ou empêcher le rapprochement du vieil homme et de la petite fille. On est dans une petite bulle emportée par le souffle des mots. C'est un livre qui aborde avec justesse et délicatesse le pouvoir de la lecture. Cette faculté qu'elle a de nous transporter avec une facilité déconcertante d'un endroit à un autre, d'une époque à une autre et même d'une émotion à l'autre. C'est un album qui donne envie de lire des tas d'histoires et aborde aussi l'amour et la parentalité, la solitude, le partage et les relations intergénérationnelles. Les illustrations de Claude K. Dubois ("La Pêche à la lune", "Boîtes à bonheur", "Les Mots doux") sont, comme toujours, merveilleuses ! La nature prend toute la place et les émotions débordent des pages. Impossible d'y être insensible ! Je suis sous le charme et ne peut que vous recommander vivement de découvrir cette pépite.

Myarosa http://mya.books.over-blog.com/2020/08/le-jardinier-qui-cultivait-des-livres.html
Page intérieure du livre Le jardinier qui cultivait des livresPage intérieure du livre Le jardinier qui cultivait des livresPage intérieure du livre Le jardinier qui cultivait des livres

Notre partenaire

Conseil des arts du Canada