Couverture de C’est à moi!

C’est à moi!

AUTEURE : Adeline Ruel
ILLUSTRATRICE : Adeline Ruel
À partir de 3 ans
32 pages

Deux castors se disputent la possession d’un rondin. Qui le gagnera?

Un texte percutant et court, des illustrations drôles, une complicité avec le lecteur.

Thématiques : castors, amitié, résolution de conflits 

Pour les enseignants :

Un texte simple, court, pour des lecteurs débutants.

Renseignements supplémentaires

  • Distribué au Canada par dimedia.com et en Europe par Harmonia Mundi
  • En Europe le 20 août 2020
  • ISBN 978-2-924645-34-5
18,95 $

Des illustrations simples mais belles, un texte court mais percutant, pour un album réussi qui parle de partage, d’amitié, de résolution des conflits. J’imagine qu’on a tous été un jour confronté à l’envie de posséder un même objet, et parfois, on l’apprécie d’autant plus/mieux quand on peut en profiter à deux sans tension ! En bref, un album simple, une morale efficace et des castors mignons comme tout, à découvrir dès 3 ans.

https://lheuredelire.wordpress.com/2020/08/27/cest-a-moi-adeline-ruel/

Après avoir dessiné des insectes, des oiseaux ou des poulettes, Adeline Ruel nous raconte maintenant une histoire de castors. Le premier que nous rencontrons s’appelle Fiber. Il est tout seul et il s’ennuie. Un peu plus loin, il voit un autre castor. Fiber lui demande s’il veut jouer avec lui mais le castor, occupé à construire un barrage, refuse fermement. Fiber, tout triste, continue son chemin sans voir une grosse pierre qui le fait trébucher. Badaboum, le voilà par terre. En se relevant, il découvre un rondin de bois et décide, lui aussi, de construire un barrage. Il tire de toutes ses forces mais le rondin est coincé. En tournant la page, on comprend que c’est l’autre castor qui tire de son côté. Aucun des deux ne veut céder. « – C’est à moi ! – Non, c’est à moi ! » Voilà une situation qui peut durer longtemps. À la grande surprise des deux castors têtus, la solution va s’imposer d’elle-même. Un long rondin appuyé au milieu sur une grosse pierre, ça pourrait faire une drôle de balançoire… Trouver une occupation ou un jeu plutôt que se disputer, voilà un message qui pourrait résoudre bien des conflits parmi les jeunes lecteurs. Les illustrations, à partir de feuilles peintes et déchirées ou découpées, sont très expressives, pleines d’humour et de tendresse. Un bel album pour les tout-petits.

Serge Cabrol https://www.encres-vagabondes.com/magazine6/ruel.htm

Fiber, un petit castor s’ennuie et voudrait jouer avec un autre qui n’en veut point. Il décide de construire un barrage et tombe sur un gros rondin de bois. S’ensuit une bagarre entre les deux castors pour sa possession, jusqu’au moment ou ils se rendent compte que le rondin, étant posé sur une grosse pierre, devient une balançoire. Mais, pour se balancer, il faut être deux. C’est bien de coopérer ! Une jolie histoire, simple mais pleine de sagesse, avec des illustrations bien parlantes.

Cristina Agosti-Gherban http://assadem.free.fr/selections/infos/livres.htm

Deux castors se disputent un rondin de bois. Revendiquant la propriété de ce bout de bois, les deux animaux finissent par devenir amis. edition-deux-cest-a-qui-interieur-2 Sur fond blanc, le castor évolue faisant ainsi la rencontre d’un second animal de son espèce et d’un rondin. L’autrice créé ainsi toute une histoire de situation. En partant d’une des caractéristiques marquantes des prémices de l’enfance, la revendication de la propriété, Adeline Ruel croque malicieusement un état d’esprit. Le castor se cogne, tombe en pavoison devant un bout de bois – éternel trésor des premiers temps de la vie – et fait de l’autre, son ami puis son adversaire et son comparse. La rivalité précède l’amusement. Les dessins saisissent toutes les attitudes des castors, de la joie à la curiosité, en passant par la détermination. Les dessins sont vifs et tout cela s’anime avec une grande joie. La découverte finale est une belle idée, illustrant la beauté tendre d’un amusement.

https://tourneurdepages.wordpress.com/2020/09/01/cest-a-moi/

Ce livre dont le texte et les illustrations vont à l’essentiel est parfait pour aborder la notion de partage avec les plus jeunes enfants. Deux castors se disputent un rondin de bois pendant des heures avant de se rendre compte que de le partager peut être bien plus amusant. Le texte court et percutant permet aux plus petits de comprendre et s’identifier. Les illustrations mignonnes et rigolotes permettent aussi aux plus jeunes de s’intéresser à l’histoire.

https://www.mamansurlefil.fr/2020/09/16/les-nouveautes-des-editions-deux-lecture/

Page intérieure du livre C’est à moi!Page intérieure du livre C’est à moi!Page intérieure du livre C’est à moi!

Notre partenaire

Conseil des arts du Canada